Calvin/Arminius a-t-il été crucifié pour vous ?

bookscancenter_page_13-2

Ah les corinthiens… Église primitive emblématique à propos desquels nous détenons deux lettres leur étant adressées par Paul dans le corpus biblique ! À en lire ce qu’en dit Paul, ça devait être une « sacrée » église, dont la complexité de la situation devrait laisser songeur tout chrétien encore aujourd’hui. Cependant ce n’est pas des corinthiens de Paul dont je veux parler aujourd’hui : je désire parler des corinthiens des temps modernes. De corinthiens modernes qui, « comblés de parole et de connaissance, sont solidement ancrés dans le témoignage du Christ. » (1 Co 1, 5-6) et qui, comme leurs ancêtres, ont développé une maladie tout à fait particulière pouvant résulter d’une église comblée de parole et de connaissance : la « faction-nite« . Lire la suite

Approche théologique et philosophique catholique du couple par Philippe Cormier

Le Jardin des délices de Jérôme Bosch, 1503-4 (image en bannière ci-dessus).

Dans la présente approche de la famille, du couple tirée du livre « Les irréguliers de l’Amour »[1], Philippe Cormier nous livre une analyse aussi rigoureuse que limpide sur sa position catholique vis-à-vis de la famille et du couple, mais aussi, corollairement, de l’homosexualité. Nous esquisserons brièvement ici son chapitre 3 nommé « D’une loi naturelle » où ces sujets sont les plus traités. Encore une fois, ce texte s’inscrit en droite ligne de notre avant-dernier article et pourrait être pensé comme son complément philosophique : Éclairages chrétiens (surtout) et juifs anciens et modernes sur l’homosexualité.

Pour ce faire, l’auteur commence tout d’abord par poser une question à laquelle son chapitre tentera en réalité de répondre : « La nouvelle civilisation remet-elle fondamentalement en question la nature humaine [2]? » Le fait est que, selon P. Cormier, les notions de loi naturelle – il existe une nature objective que l’on ne peut réduire à la culture – et de nature humaine – l’Homme n’est pas que « naturel », mais est aussi être de culture, soumis à des injonctions éthiques et spirituelles –  sont essentielles pour aborder les questions du mariage et de la vie sexuelle. Lire la suite

Une théologie biblique du couple selon Eric Fuchs

Lucas Cranach l’Ancien, Le Paradis, 1450 (image en bannière ci-dessus).

Le théologien protestant Éric Fuchs entreprend, dans son livre « Le désir et la tendresse »[1], de dresser une « théologie biblique de la sexualité » au chapitre 3 : « Chapitre 3. L’homme et la femme à l’image de Dieu. Une théologie biblique de la sexualité » dont la qualité nous pousse à vous partager sur ce blog la substantifique moelle de son développement théologique. Nul doute que l’un ou l’autre, selon ses sensibilités théologiques, trouvera des choses à redire, néanmoins nous pensons que le raisonnement du théologien suisse est assez riche que pour intéresser tout qui désire approfondir cette thématique. En fait, ce texte s’inscrit en droite ligne de notre dernier article et pourrait être pensé comme son complément biblique : Éclairages chrétiens (surtout) et juifs anciens et modernes sur l’homosexualitéLire la suite