Jérémie était pro-babylonien, serait-il pro-israélien aujourd’hui ?

Notre Père, garde-nous de l’israélomanie !

Quelle ne fut pas ma stupeur quand je vis, trônant au milieu d’une « marche pour Jésus », un immense drapeau israélien qui surpassait par sa taille tous les autres drapeaux portant un « Jésus » dessus. Mon cœur se balançait alors entre l’indignation et le désespoir. Je n’arrivai pas à le croire… Mais, le fait est que ce que nous appellerons l’ « israélomanie » (fou d’Israël, « manie » renvoyant à la folie en grec) est un fléau bien réel et à propos duquel tout qui se revendique du Christ se doit de réfléchir et agir. En effet, une opinion politique nationaliste de la sorte est souvent néfaste et conduit ces derniers au rejet de l’autre en tant qu’être humain empreint d’une dignité inaltérable (nommément le Palestinien qui est diabolisé, alors qu’il est imago Dei !) voire à la négation claire et nette de ses droits les plus fondamentaux (p.e. possession d’un territoire). Albert Schweitzer était juste lorsqu’il disait : « Qu’est-ce que le nationalisme ? C’est un patriotisme qui a perdu sa noblesse et qui est au patriotisme noble et raisonnable, ce que l’idée fixe est à la conviction normale. »

742_large Lire la suite

Publicités